Hey, psst, j’ai un plan…

Hey, psst, j’ai un plan…

Après un 14 novembre passé à pleurer et un 15 novembre passé à me documenter, il est peut-être tout juste temps, ce 16 novembre, de commencer à réfléchir. Aujourd’hui, et tous les autre jours d’après.

Alors j’essaie de mettre sur papier puisque « ce qui se conçoit bien s’énonce clairement », répétait un de mes profs de math).. mettre sur papier mes idées sur ce qu’il faudrait faire (« plus l’idée entraine l’action, plus l’action pourra devancer l’idée » répétait un de mes coachs de sport)… ce qu’il faudrait faire dans cette situation qui, à mon sens, n’a pas été créée mais révélée ce 13 novembre (« la seule façon pour que chacun dans l’entreprise reçoive plus qu’il ne donne, c’est d’agir pour le bien commun et de prendre plaisir au bien commun » répétait un de mes patrons)… situation où quelque chose est à réaliser concrètement ensemble (« la vie, c’est l’échange, sans échange, il n’y a pas de vie » répète un de mes amis)…

Donc, les amis, voilà mon plan.

Oh, il vaut ce qu’il vaut hein ! Il est critiquable évidemment, il le doit… il a plein de défauts, plein de sujets et d’idées que je n’ai pas creusés convenablement. Mais bon, au moins, c’est un plan.
Et, vous qui me connaissez, vous savez que j’ai toujours besoin d’un plan :-)

Allez, serrons-nous tous en cercle, synchronisons nos montres, voila le plan :

Turquie :
On fait pression immédiatement sur la Turquie pour qu’elle crée une province Kurde sur son territoire sur un modèle fédéral, avec les Kurdes démocrates modérés qui l’acceptent et démantèleront le PKK immédiatement.
La Turquie ferme immédiatement ses frontières avec la Syrie et l’Irak dans les deux sens de sorte que les armes, les personnes, les financement, le pétrole, etc… ne passe pas entre Daesh et ses alliés, et soutient militairement les actions kurdes sur ces deux pays.
On soutiendra ensuite les Turcs et les Kurdes dans leur développement culturel, technologique, démocratique, etc. dans un échange et un partage de nos valeurs.

Daesh :
On soutient Assad immédiatement (on s’occupera de son cas plus tard, va falloir qu’il soit gentil, mais c’était une connerie de le destituer, lui et Kadhafi, on aurait du les laisser en place et leur mettre une méga pression pour qu’ils se tiennent à carreau), on constitue une coalition immédiatement avec les Européens, les Ricains, les Russes, etc… et on va niquer Daesh immédiatement.
On s’arrange pour que ça se fasse le plus vite possible. 3 semaines de guerre et pis voila.
Au sol, on n’y va pas. On soutient les Kurdes, les Irakiens, les Syriens, qui eux vont au sol et finissent le taf (un coup de main des Jordaniens et des Turcs serait coolos).

Sunnite et Chiites :
Les chiites étant visiblement plus proches de notre culture et de nos valeurs (séparation religieux/gouvernement, démocratie électorale, droits, etc…), nous soutenons les pays chiites.
Il n’est pas question de religion dans cette orientation (d’ailleurs, la différence entre Sunnites et Chiites est une question d’attribution du pouvoir, et pas une question d’idées ou de pensées religieuses), mais de valeurs correspondant davantage aux nôtres, nourrissant donc plus d’échanges.
L’Iran ayant maintenant un modéré à sa tête (soyons vigilants : on reste copains si vous restez cool), on échange avec eux.
L’Irak ayant maintenant une démocratie ouverte (soyons vigilants : super d’avoir permis la création du Kurdistan, mais que personne ne déconne en tirant les ressources pétrolières à soi).
La Syrie étant dirigée et tenue par un régime chiite, on te soutient. Mais gaffe à ta gueule Bachar, parce qu’on a une sérieuse ardoise de tueries, de répressions, de trucs tous pourris à régler avec toi, et va falloir que tu rétablisses la vérité et que tu te tiennes à carreau.

Israël et Palestiniens :
On fait pression sur Israël (mais sa mère pression !) aux côtés des Anglais (lls ont tellement fait de conneries par le passé qu’ils peuvent bien se plier en quatre pour en réparer certaines), des Ricains, de tous les alliés d’Israël, des pays arabes, de la Turquie, de la Russie, de tout le monde !
Israël dégage son putain de mur, établit une frontière sur la ligne verte, et vire ses colonies qui sont de l’autre côté, non mais !
La Cis-Jordanie devient la Palestine, appuyée par les moyens jordaniens (qui ont l’air cool aussi) et les Palestiniens de Jordanie.
Le Liban reclasse les camps de réfugiés palestiniens, soit par l’intégration, soit pas l’accompagnement vers la Palestine ou autre, au choix des Palestiniens concernés.
L’ONU (que ça serve à quelque chose) encadre Jérusalem comme site ouvert, Israël y fait sa capitale à l’Ouest, la Palestine à l’Est.
On pousse à l’instauration d’un gouvernement démocratique modéré pour la Palestine, qui assure le démantèlement des groupes armés.

Arabie Saoudite :
On condamne fermement les agissements de ces sombres crétins.
On assure une relation diplomatique visant uniquement à leur répéter régulièrement que ce sont des cons.
On stoppe tout autre échange avec eux, et les autres pays et gouvernements dictatoriaux (ou assimilés), féodaux, Sunnites, religieux, fermés, interdisant les droits aux femmes, limitant l’éducation, les arts, etc. etc. bref, ne partageant pas nos valeurs. (et dommage pour le PSG, ça inclut le Qatar).
Tout autre échange s’arrête de suite : on ne leur achète rien pas même leur pétrole, on ne leur vend rien pas même nos armes, que dalle.
On fait pression sur nos alliés, notamment les Ricains, pour qu’ils fassent de même et qu’ainsi ces gouvernements arriérés retombent dans le moyen age dont ils n’auraient jamais du sortir.

L’énergie :
Vu que le pétrole fout la merde de partout, et vu que nous sommes un pays magnifique d’intellectuels, de chercheurs, d’entrepreneurs, etc. on se lance à donf dans la sortie du pétrole, pour résultats immédiats !
On lance tout ce qu’il faut pour limiter le pétrole dans les transports (fablab, drones, véhicules propres, etc.), dans les matériaux, dans l’énergie individuel (batteries de maison), dans l’énergie collective (solaire, éolien, tout le reste).
La France devient le champion de ce domaine, et exporte son savoir faire partout dans le monde pour le libérer de l’influence pétrolière.

La politique intérieure :
Les français se réapproprie le drapeau national, la marseillaise, et réaffirment hyper-fortement ses valeurs premières : Liberté, Egalité, Fraternité.
La France réaffirme immédiatement ses valeurs induites : laïcité, intégration, intelligence, bienveillance, élévation de l’esprit, arts, etc. et ne laisse absolument rien de ces valeurs à l’extrême-droite ou à qui que ce soit.
Les Français ne respectant pas ses valeurs sont ré-intégrés pour que ce soit le cas, avec tous les moyens possibles (cours, éducation, encadrement, parrainage, cérémonies de citoyenneté, travail, etc, etc.).
Les Français ne souhaitant pas respecter ces valeurs sont placés en surveillance à minima, les non-Français qui ne souhaitent pas respecter ces valeurs font demi-tour.
Les politiques ne respectant pas ces valeurs sont déchus de tout droit d’expression politique.

Education :
On rétablit immédiatement le service militaire. Pour tous, notamment ceux qui l’ont loupé pendant qu’il était suspendu.
On refond profondément et immédiatement l’instruction (et on ne fait pas demi-tour à la moindre grève à la con ou au moindre ministrounet qui a peur de perdre sa place). Dès la rentrée prochaine, on change tout : les meilleurs profs dans les écoles les plus difficiles (et pas l’inverse, babaches), un programme digne de ce nom, des matières qui élèvent, qui instruisent, qui sont utiles, qui rendent nos enfants meilleurs,  un enseignement par thèmes et réflexions, par par classe d’âge ou matière…. Enfin bref, on a des gens brillants qui peuvent réfléchir à ça dès maintenant, et on le met en place en septembre prochain, nos profs sont très bons, ils sauront assumer sans problème un bouleversement profond.
Les associations, notamment sportives, sont dotées de moyens d’éducation dignes de ce nom.
La télé arrête les conneries. On met Alexandre Astier à la tête de France Télévision (en restant chez lui pour pas trop l’emmerder), on met des programmes intelligents et divertissants partout, des bons films, des émissions d’échanges, des trucs marrants respectant les valeurs de la République (pas de trucs humiliants, faisant l’éloge de la bêtise, etc.), des trucs qui nous élèvent, des gens biens qui parlent dans le poste !

Sécurité :
On limite le flux d’immigration un peu comme le fait le Québec par exemple : en ouvrant le territoire aux gens dont on peut s’occuper dignement (logement, travail, accompagnement). On lance en parallèle un grand mouvement de parrainage volontaire : des familles, des patrons, des associations de France peuvent accueillir des familles voulant devenir françaises et leur donnent tout le soutien nécessaire pour ça (un boulot, un logement, des échanges…).
On défonce les banlieues pourries en lançant un grand plan de déstructuration de ces quartiers de merde (il n’y en a pas tant que ça) avec re-logements dans d’autres conditions bien meilleures, intégration complète (travail, éducation, tout) dans les villes et villages existants (y’a plein de patelins en France où la vie est belle et les maisons vides), et destruction de ces quartiers/ghettos.
On donne du boulot à tout le monde. On allège le Code du travail à donf et les charges pour les entreprises qui créent de l’emploi à donf aussi. Entre les nouvelles énergies, la bâtiment, la technologie, la robotique, l’associatif, l’encadrement, les arts… il y a beaucoup, beaucoup d’emplois à créer en France, et donc bien plus de richesses à créer en toute indépendance et à redistribuer pour le bien commun, bien plus qu’en achetant du pétrole et en vendant des armes.

Vie française :
On continue de regarder le foot, de danser, de chanter, de boire aux terrasses des cafés, de se parler, d’échanger, de travailler ensemble, d’être manuels ou intellectuels, d’être hétéro ou homo, femme ou homme, grand ou petit, d’être sympas, d’être gentils, d’être intelligents, et on fait tout ça encore plus, de plus en plus, ici et ailleurs, toujours, tout le temps.

Leave a Reply

Your email address will not be published.