Pourquoi placer des espoirs dans votre web-communication est une connerie

Je sais, c’est un peu raide comme approche, mais sur mon site perso, je pense pouvoir me le permettre :-)

Je parle ici de la web-communication.
Le fait d’avoir un site web support de votre communication.
Je ne dis pas que c’est mal (c’est essentiel), je dis que fonder des espoirs concrets sur cette web-communication est une bêtise.

Je m’explique.

Imaginez que vous vouliez faire de la communication, non pas sur le web, mais très classiquement.
Par exemple via un affichage 4 par 3. Classique.

Vous vous dites : je fais faire un joli panneau 4 par 3 qui présente l’activité de mon entreprise. Classique.
Je le plante sur le bord de la nationale, et zou, ma communication est faite. Classique.
Imaginons que vous n’ayez qu’un seul panneau. Soit. C’est joli, ça montre votre marque, votre message, ok. Classique.

Imaginez un instant que vous pensiez la chose suivante : « En plantant ce tableau sur le bord de la N12, qui est une route en France, je vais toucher tous les Français qui prennent la route, tout le temps, ce qui va, à force, les convaincre de contacter mon entreprise.  »
Et bien je dirais que c’est une connerie. Classique aussi.

Et bien c’est souvent ce que l’on pense d’un site web : mon entreprise a son site web qui présente son activité, et comme je fais figurer ce support sur le web, je vais croiser le chemin des 60 millions d’internautes français.

Ça, c’est de la web-communication. Juste communiquer, c’est bien pour votre marque, pour votre image, c’est même crucial, mais si vous entendez réellement développer votre business par ce type d’action, vous vous plantez. Mieux vaut le savoir avant d’investir votre argent dans ce fameux 4 par 3 qu’est votre site, parce que ce n’est pas du tout un investissement, c’est une dépense.

Placer un 4 par 3 sur la route de St Claude pour parler de votre promotion sur vos créations originales de pipier, ça c’est intelligent et ça peut rapporter… mais ça s’apparente au référencement naturel et c’est du webmarketing, pas de la web-communication.

Placer un 4 par 3 à la sortie du parking du cinéma pour présenter votre toute dernière génération de home-cinéma, ça c’est intelligent et ça peut rapporter… mais ça s’apparente à du référencement payant ciblé et c’est du webmarketing, pas de la web-communication.

Récupérer toutes les adresses postales des pères de famille qui ont une voiture pourrie et mettre juste devant chez eux un 4 par 3 sur une super promo de reprise d’un tas de boue pour l’achat du dernier break à la mode, ça c’est intelligent et ça peut rapporter… mais ça s’apparente à l’e-mailing et c’est du webmarketing, pas de la web-communication.

Enfin bref, si vous ne fondez pas d’espoirs de retours de business par votre présence sur le web, bien sur que la web-communication c’est merveilleux. Et c’est vraiment une bonne chose d’assurer une présence sur ce vecteur incontournable qu’est le web, que vous soyez une petite ou une grande entreprise, oeuvrant dans l’ombre ou en pleine lumière, en BtoB ou en BtoC.

Mais si vous espérez des retours concrets de cette présence web, des ventes, des leads, des prospects, des contacts, des partenariats, etc. alors changez tout de suite de perception !

Sortez votre activité web de votre service communication où il est un centre de coût, et intégrer cette activité web dans votre service marketing et commercial où il sera un centre de profit.

Commentaires ( 3 )

  1. c’est un peu caricatural Renaud. La communication fait d’abord partie intégrante du marketing. c’en est même un pilier fondamental. De plus la notoriété et l’image ne sont pas les seuls objectifs de la communication commerciale. Il en existe un 3ème qui est de pousser à agir. C’est un objectif très opérationnel qui mène au même raisonnement que celui que tu prônes.
    Je trouve ce débat com vs web agency n’a pas lieu d’être… le web est un média comme un autre avec ses règles que tu connais bien et ses techniques que tu connais bien. Tu es un spécialiste de ce média. je crois que le bon discours n’est pas d’opposer com vs web agency c’est une approche biaisée. Je crois que la bonne question est de savoir si les entreprises préfèrent avoir affaire à un généraliste capable de faire son job du diagnostic jusqu’aux préconisations mais qui atteindra ses limites techniquement car il ne peut pas tout savoir sur tout ou si elles préfèrent avoir affaire à un spécialiste de l’affichage, du web ou de la radio… pour optimiser ce média qu’elles savent être crucial pour leur développement… le fait est, aujourd’hui que beaucoup d’entreprises pensent ( à tort ou à raison ?) que le web est la clé de tout… il ne peut pas tout lui non plus… mais c’est bien de le croire avec passion.

    • varoqueaux said:

      Merci pour le commentaire Benoit ! :-)

      Je suis assez d’accord avec toi.

      Le fond de ma pensée n’était pas DU TOUT d’opposer la com et le market.
      (Comme on pourrait opposer le marteau et la scie)

      Je souhaitais dire que chaque levier à son utilité.
      (Comme chaque outil a son usage)

      Et je m’élevais en effet sur le fait d’attendre des résultats market de leviers com – l’inverse est surement vrai aussi mais m’intéresse moins -.
      (Comme utiliser une scie pour enfoncer un clou)

      Et surtout contre ceux qui laisse croire des bêtise.
      (Le vendeur de scies qui ne va pas démentir le bricoleur qui lui demande si il arrivera à planter un clou avec… « euh… oui-oui, ce sera possible…peut-être pas super pratique, mais pour vous bricoleur du dimanche, ça passe. »)

      En gros, c’est le bullshit qui m’agace, pas du tout la com !!
      Au contraire d’ailleurs, parce qu’il n’y a pas de stratégie meilleure que celle qui sait allier la com et le market, pour ce que chacun apporte !
      (comme un bricoleur qui à un marteau pour enfoncer des clous ET une scie pour couper les planches).

      :-)

      • je commence par corriger une de mes phrases… « Je trouve QUE ce débat com vs web agency n’a pas lieu d’être »

        je ne crois pas que la com soit un marteau et le marketing une scie. Si je conserve ta métaphore je dirais que le marketing est une boîte à outils et la com un des casiers à l’intérieur de cette boîte…au même titre que la distrib, le produit et son prix… (les 4P du mix) qui s’ils datent un peu restent 4 sujets importants.
        à l’intérieur de chacun des 4 casiers il y a plein d’outils…Le web est un des rares outils présent dans le casier com et le casier distrib, il est même dans le casier produit aussi si on vend un produit en mode Saas…
        c’est ça qui rend le web si particulier et si complexe. et c’est en cela qu’il est une vraie révolution (il est dans le casier com car il permet de se faire connaître, de se faire aimer parfois à des vitesses fulgurantes… il permet de faire agir aussi en créant du trafic par ex… il est aussi dans le casier distrib car on peut vendre sur Internet et il est enfin dans le casier produit car il est partie intégrante de certains services qui permettent entre autres d’alléger nos ordis et de sauvegarder en temps réel…
        Là est la révolution du web. Il bouleverse les codes auxquels nous sommes habitués et il va révolutionner tous les marchés… y compris celui de la com par ex avec le crowdsourcing.

        Tu es vrai spécialiste de cet outil transversal unique en son genre, un acteur de cette révolution…qui n’a pas besoin de couper de têtes… ceux qui ne s’y adapteront pas mourront… Nous sommes tous au volant d’une voiture qui roule sur une route qui mène à un mur… quelle que soit notre vitesse, quelle que soit la distance à laquelle nous nous situons par rapport au mur… nous allons nous écraser contre si nous ne sortons pas des sentiers battus pour appréhender le web en faisant table rase. Just do it.

Commentez