Comprendre la 5G : enjeux économiques, risques santé, polémique, consommation d’énergie, que faire ?

La 5G, le sujet qui divise : évolution techno vs santé, écologie et énergie, consommation du grand public, enjeux économiques, …

C’est un sujet complexe : attention à ne pas dire de choses péremptoires (le retour aux Amish ou qu’il n’existe pas d’études), les « raccourcisseurs d’esprit » ont tort. Ceux qui se posent les bonnes questions ont raison !

Mais les dangers sont-ils réels et sérieux ? En fait non, et il y a des études, à l’étranger notamment. Il faut parler quand on sait, et chercher à comprendre quand on ne sait pas : big-up aux abrutis qui brûlent les antennes pour contrer le Coronavirus (sic !). La 5g a des effets de surface, pas directement mais avec les objets connectés. Les effets sur la santé sont bien réels dans l’utilisation ! Se priver de sommeil pour regarder des vidéos, avoir un jeu sur sont téléphone au volant, etc… Clairement, la pollution de l’air est bien, bien, bien plus ennuyeuse que la 5G.

Ok, mais y a t’il un réel intérêt dans tout ça ? Et bien oui, clairement.
Oh, pour l’usage grand publique ludique, ce n’est franchement pas probant… mais pour les services (la médecine à distance pour les territoires et les ephad par exemple) oh que oui. Et il faut penser au déploiement professionnel dans les industrie : la relance économique nécessite la réindustrialisation de la France, en haute technologie, donc uniquement rendue possible avec la 5G.
Par contre, en effet, attention au grand public, car la 5G ouvre la possibilité de plus de consommation !!!

Et c’est le vrai sujet : la conso grand publique.
Et la il faut éduquer. Vraiment ! Comprendre les répercussions énergétiques de ce qu’on fait avec la 5G, comprendre si ça « vaut le cout », comprendre l’impact écologique réel, si cette énergie est verte, renouvelable… ou non !
Et avoir aussi une petite pensée pour ceux qui râlent contre la 5G sans embrasser la complexité du sujet !! ls le font en utilisant la 4G, contre laquelle ils râlaient il y a quelques années sans mieux comprendre… et en utilisant la 3G.

En conclusion, il faut aller vers la 5G, au moins pour les entreprises et pour améliorer les tenants et aboutissants du service.
Et en même temps, il faut y aller doucement sur le grand public et ça passe par l’éducation.
Si on attend d’être tous intelligents par magie, ça risque malheureusement de prendre du temps. Et l’exemple donné par certains débats un peu bas de plafond ne laissent pas augurer le meilleur.
Par contre, en acceptant tous avec enthousiasme la complexité du sujet, en questionnant, en cherchant, en restant ouverts et intelligents, là, ok, on a des chances de prendre le meilleur et d’en sortir tous grandis.

Comprendre la 5G : enjeux économiques, risques santé, polémique, consommation d’énergie, que faire ?

 
 
00:00 / 20:47
 
1X
 

Juste une intro, ensuite on commence à se causer sérieusement

Il faut bien commencer un jour…
C’est chose faite avec la publication de ce post, réellement article de « Vlog », puisqu’il vous livre une petite vidéo.

Une vidéo un poil chaotique, tremblotante, qui a le double avantage de présenter une marge de progression énoooorme pour la suite, et d’introduire une série en vous explicitant ce qui m’anime.

Ce qui m’anime, justement, c’est le partage.
Je suis un blogueur de longue date, et je ne vous cache pas que j’appréciais beaucoup les échanges intelligents et bienveillants que cela faisait naître.
Il semblerait que le format vidéo pourrait bien me(nous) permettre de retrouver ce truc… cet échange qui fait toute la richesse de nos interactions.

Nous verrons bien ! En attendant, c’est un peu flippant de se jeter dans le bain de la vidéo, mais c’est assez amusant.
Mes excuses pour la piètre qualité de ce galop d’essai, mais je crois que c’est audible (et c’est déjà pas mal, j’ai tout à apprendre), et il faut bien, comme dans tout, commencer quelque part !

Voici donc nos débuts, chers amis, et la suite a de bonnes chances de vous faire voyager un p’tit peu…

Clap de début :

Personnal branding

Voila un terme à la mode… et donc surement très pertinent…

Quand il s’agit d’expliquer de quoi il en retourne, dans le cadre des conseils ou des formations de l’Agence 404, tout va bien…
Quand il s’agit de s’appliquer le concept à soi-même, me voila clairement bien emmerdé.
Embêté, pardon.
Me voila bien embêté.

Vous voyez, ça part mal, je me foire dès le début. Je me retrouve torturé, le doigt entre l’écorce et l’arbre, à corriger mon langage de charretier érudit à la Kaamelott pour pouvoir passer pour le patron de boite web « costard-cool-style » que vous imaginez que je suis… tout en essayant de coller à ma réalité de militant de l’écrasante supériorité naturellement implacable du fond sur la forme, « jean-tee-shirt-style », qui écrit « emmerdé » parce qu’il dit « emmerdé ».

Alors je fais quoi ? Hum ?
Ils vont me conseiller quoi mes valeureux collègues de l’Agence 404 quant à mon « Personnal branding ».

Faut coller à l’image que les gens attendent de nous sans nous connaître encore ? Au risque d’être lisse à se faire chier, mais pour être au top de la captation de prospect : l’expérience utilisateur appliqué à ma tronche ?
Faut rester soi-même ? Au risque de perdre des prospects en faisant trembloter les parvenus cravatés dont la priorité est de faire comme tout le monde pour pouvoir, en cas de pépin, sortir le parapluie et dire à son boss « ouai chef, mais tout le monde a fait la même connerie que nous, c’est bien la preuve que j’y suis pour rien ».

Oui, j’ai orienté la réponse :-)
Évidemment qu’on va rester comme on est.
On est tellement mieux et tellement plus fort quand on est humain, intelligent, différent, ensemble… quitte à caser ici ou là des jeux de mots tout à fait foireux…
Comme caser « pépin » et « parapluie » dans la même phrase, caser « hippopotame » en rendez-vous, ou caser en conférence qu’une stratégie 360°, c’est un peu chaud quand même.

On assume !
… Mais bon, heureusement qu’on est assez costauds pour ne pas avoir besoin de personnal branding quand même…

Je n’ai pas veilli, j’ai juste changé !

Je vous le confirme : c’est l’occasion qui fait le larron.
L’occasion, c’est la remise à plat des outils de communication de l’agence 404. Le larron, bien sûr, c’est votre serviteur.

Quasiment blogueur de la première heure (depuis 2001… Disons de la deuxième heure), j’ai le plaisir aujourd’hui de reprendre la tenue d’un blog !
Je ne serai pas dire si ce site web est un blog perso ou en blog professionnel… C’est un blog qui porte mon nom, que j’écrirai moi-même, avec mes petites mains, et qui n’a pour objectif que d’étaler quelque part mes réflexions…
Bien entendu, comme la plupart du temps ma cervelle est occupée par des cogitations qui tournent autour du Web, de l’entreprise, de l’agence 404 en particulier bien évidemment, nous risquons de parler boulot assez régulièrement.
J’espère vous livrer ici quelques réflexions au mieux personnelles, au pire totalement dénuées d’intérêt ! J’espère en effet ne pas me priver d’un défoulement jubilatoire que peuvent m’offrir ces quelques pages Web !

Tout cela sera sans prétention évidemment. Je n’écris pas très bien, mon style est très alambiqué, je fais beaucoup trop de fautes, j’utilise des points de suspension à tous bouts de champs…
Mais bon, c’est tout moi… du coup ce sera comme ça…
En espérant intéresser quelques lecteurs ici ou là, au détour d’un sujet sensible ou d’un traitement bien senti…
Nous verrons bien.

En tous cas, ce blog m’a couté 40$ pour le design, et 2 heures d’installation tout inclus.
De quoi, déjà, tordre le cou à pas mal de webagency dont j’ai vu passer des propales iniques.

Bienvenu à tous sur ces pages, au plaisir de vous lire dans les commentaires, faites ici comme chez moi… je ne peux pas mieux dire.

Renaud.